Belgische Unie - Union Belge

Centrumpartij voor nationale eenheid - parti centriste pour l'union nationale.
 
HomeHome  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 art Vif du 9 03 2012 réflexions

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
Schorochoff



Number of posts : 3
Age : 80
Location : 1421 Ophain BSI
Registration date : 2012-03-14

PostSubject: art Vif du 9 03 2012 réflexions    Mon Apr 02, 2012 1:43 pm

Les Belge sont-ils victimes de Haute Trahison ?
La Belgique a-t-elle encore une Constitution ?
Le Gouvernement Di Rupo a-t-il encore une légitimité ?
Dans Le Vif du 9 03 2012, PIERRE HAVAUX signe un article intitulé : La « vieille dame » malmenée. En voici quelques extraits édifiants.
Depuis plusieurs semaines, le Gouvernement : Di Rupo Ier, épaulé par les Écolos, a résolument choisi de sauter l'obstacle de la Constitution en usant d'un stratagème sans précédent depuis 180 ans. Juridiquement irréprochable, politiquement inélégant, démocratiquement interpellant. …/… l'article 195, pièce maîtresse de la Constitution jusqu'ici inviolée, peut être révisé. L'occasion fera le larron : on assouplit le mode d'emploi de la Constitution pour pouvoir retravailler des articles intouchables, et le tour sera joué. …/… L'urgence politique vaut bien une exception à la règle constitutionnelle. Car il s'agira bien d'un one-shot, calibré et temporaire. Pas question que l'on puisse s'engouffrer dans la brèche pour chambouler toute la Constitution. Sitôt bouclé le chantier institutionnel, l'article 195 retrouvera toute sa rigidité proverbiale.
Voici, selon l’auteur, la synthèse du projet de viol manifeste de la Constitution élaboré par le Gouvernement actuel avec, bien entendu, l’assentiment, tacite jusqu’ici, des deux chambres.
Cette procédure serait juridiquement irréprochable puisque toutes les parties en cause se sont entendues et que cette « vieille dame » dernier rempart bien faible, pour la protection des droits fondamentaux du citoyen cède sans mot dire aux assauts de ses représentants qui n’en sont pas à leur coup d’essai.
En effet, Monsieur Johan Vande Lanotte (SP.A), vice-Premier, constitutionnaliste de renom, à la carrière exemplaire, considéré par beaucoup comme une personnalité politique de haut niveau, modéré, sérieux, négociateur institutionnel au long cours, etc., avoue : « jamais on ne va aussi peu manquer de respect à la Constitution ». Jamais la Constitution ne sera aussi bien respectée lors d'une réforme de l'État ! 1970, 1980, 1988, 1993 : à chacune de ces réformes de l'État, on a modifié des dispositions de la Constitution qui ne pouvaient pas l'être sans passer par des élections. Cette fois, on fait beaucoup mieux. Je respecte l'article 195 de la Constitution, mais je suis désolé de dire qu'il n'a jamais été respecté.
Je ne comprends plus, le monde s’écroule autour de moi, au secours ! Le silence seul me répond. Devant un tel coup de force et de tels aveux ; nous ne pouvons rester, une fois de plus, passifs, silencieux, peureux, désespérés. Il faut absolument réagir.
Peuple Belge réveilles-toi ! Souviens-toi de ces paroles sacrées:
« Après des siècles, des siècles d'esclavage, le belge sortant du tombeau a reconquis par son courage
son nom ses droits et son drapeau. …/… Nous le jurons, tous, tu vivras, tu vivras, toujours grande et belle, et ton invincible unité, aura pour devise immortelle : Le Roi, la Loi, la Liberté ».
L’union fait la force, est notre devise. Unissons-nous pour dire NON NON NON .
STOP. C’est terminé ! Nous ne voulons plus de ces réformes constitutionnelles qui ne nous concernent pas, que nous n’avons pas demandées et qui ne profitent qu’à ceux qui les conçoivent et abusent de leurs mandats, en prétendant nous représenter. La délégation des pouvoirs de la Nation se fait dans un cadre constitutionnel strict et non adaptable pour se plier aux souhaits des élus qui ont le devoir de remplir leurs mandats, en bons pères de famille pour le plus grand bénéfice collectif de tous les Belges.
Toutes les réformes constitutionnelles depuis 1970, ont été décidées, de l’aveu même de Monsieur Vande Lanotte, sous l’empire d’une violation patente de l’article 195 de la Constitution. En conséquence, toutes nos institutions, depuis 1970, ne sont pas constitutionnelles et ceux qui les dirigent le font dans le cadre de pouvoirs usurpés et frappées de nullité. Le Gouvernement actuel comme tous ceux qui l’ont précédé sont, donc, illégitimes !
Dans un document de réflexion publié en novembre 2010 et figurant sur le site web du BUB (http://www.unionbelge.be) j’émettais l’hypothèse d’une Haute trahison des Belges par l’ensemble de la Classe politique et donnais 9 domaines précis et de nombreux exemples de décisions et d’actions politiques que je considérais comme notoirement contraires aux intérêts collectifs des Belges. Le « silence étourdissant » de l’ensemble des élus et des constitutionnalistes, tous inféodés aux partis, sur les violations de l’article 195 depuis 1970 en est la preuve formelle.
Comme, apparemment, il n’y aurait aucun recours en Belgique, contre ces agissements, le BUB vient de déposer une plainte auprès de la Commission européenne contre le projet de violation du gouvernement Di Rupo. Cette plainte suivra son cours et je souhaite qu’elle soit reçue et suivie d’effets, mais cela c’est une autre histoire. Voir le site dont références ci-dessus.
Les réformes constitutionnelles depuis 1970 ont eu pour seul but la division du pays et à la mainmise de la classe politique sur sa gestion. Le pouvoir politique, devenu omniprésent, n’est pourtant pas reconnu par la Constitution ; il la manipule depuis cinquante ans à son profit et au détriment de la population qui doit payer la facture d’une gabegie incalculable. La situation est tellement grave qu’elle nécessite et justifie la nomination d’un Commissaire Royal chargé rédaction d’une nouvelle Constitution. Des mesures intérimaires étant indispensables pour la poursuite de la vie du pays, le volet institutionnel des accords de gouvernement devrait être suspendu immédiatement et l’effort concentré sur le socioéconomique.
Dans l’immédiat, je suggère la création par un « front commun de Belges unitaristes » d’une « Commission constituante apolitique » pour concevoir le futur cadre constitutionnel belge. Tous les centres de pouvoirs représentant les « forces vives » de la Nation devront être impliqués.
Une pétition, exigeant l’arrêt immédiat de la réforme constitutionnelle en cours et un appel à collaboration pour la création de la Commission proposée ci-dessus devraient être lancés sans tarder.
André Schorochoff 13 03 2012
Pour plus amples information sur l’auteur consulter son Blog :
Démocratie 3.0 http://democratie20.blogspot.com


Back to top Go down
View user profile
Belgica
Admin
avatar

Number of posts : 5604
Location : BELGIE - BELGIQUE - BELGIEN - BELGIUM
Registration date : 2008-11-19

PostSubject: Re: art Vif du 9 03 2012 réflexions    Mon Apr 02, 2012 3:45 pm

Ok, bien, mais la haute trahison n'est pas un terme juridique belge. D'où vient-il?

_________________
L'union fait la force ! Eéndracht maakt macht !
Back to top Go down
View user profile
 
art Vif du 9 03 2012 réflexions
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Belgische Unie - Union Belge :: BUB :: Le Parti / De Partij-
Jump to: