Belgische Unie - Union Belge

Centrumpartij voor nationale eenheid - parti centriste pour l'union nationale.
 
HomeHome  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 La particratie sauve son pognon - de particratie redt haar geld

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
Belgica
Admin
avatar

Number of posts : 5604
Location : BELGIE - BELGIQUE - BELGIEN - BELGIUM
Registration date : 2008-11-19

PostSubject: La particratie sauve son pognon - de particratie redt haar geld   Fri Feb 01, 2013 7:06 pm

Pour rappel: ce sont les mêmes qui s'offusquent des dotations royales...

Ter herinnering: dit zijn diegenen die zich druk maken om koninklijke dotaties...




LA DERNIERE HEURE

Comment les partis sauvent leur dotation
(01/02/2013)

La réforme du Sénat pourrait leur faire perdre la moitié de leur financement ! Le sauvetage est en cours


BRUXELLES Branle-bas de combat du côté des partis politiques pour sauver une grosse partie de leur financement public. À la grosse louche, ils pourraient perdre, selon les cas, près de la moitié de leur dotation et de leurs subsides fédéraux ! Un groupe de travail a du coup été mis sur pied pour sauver les meubles …
À titre d’exemple, la perte pourrait représenter près de 3 millions d’euros pour la N-VA, premier parti au Parlement fédéral (qui comprend la Chambre et le Sénat). Le PS y laisserait 2,5 millions, plus de 1,5 million pour le MR et environ 1 million pour le CDH et Écolo.

Comment en sont-ils arrivés là ? La réforme de l’État prévoit une transformation en profondeur du Sénat. Celui-ci est composé d’élus directs, de sénateurs de Communauté et des cooptés. La première catégorie (les élus directs) est amenée à disparaître. Or, la dotation et les subsides sont surtout calculés sur la base du nombre d’élus et du nombre de voix recueillies lors des élections…

Si rien ne change, les partis politiques pourront donc faire une croix sur cette partie de leur financement public. “Dans le cadre du groupe de travail sur la réforme du Sénat, qui était présidé par Philippe Moureaux (PS), nous avions effectivement identifié ce problème” , commente le sénateur Gérard Deprez (MR).
Un autre groupe de travail a ainsi été créé dans le cadre du Comori (le Comité de mise en œuvre de la réforme de l’État, qui inclut les huit partis de la majorité institutionnelle : PS, SP.A, MR, VLD, CDH, CD&V, Écolo et Groen). Signe de l’inquiétude que cela génère, le groupe est présidé par Gilles Mahieu, le secrétaire général du PS himself !

Que va-t-il en sortir ? Difficile d’avoir des détails. C’est que l’association entre argent et politique est souvent taboue. “On sent que c’est confidentiel” , reconnaît un sénateur de Communauté. “On n’imagine pas le pognon qu’il y a derrière tout ça” , dit un autre élu.

Une troisième source prédit, un brin ironique : “La question n’est pas de savoir si les partis vont perdre de l’argent, mais de savoir quelles solutions ils vont trouver. Parce que des solutions, ils en trouveront…”

Antoine Clevers
© La Dernière Heure 2013


_________________
L'union fait la force ! Eéndracht maakt macht !
Back to top Go down
View user profile
 
La particratie sauve son pognon - de particratie redt haar geld
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Belgische Unie - Union Belge :: BUB :: Belgique / België / Belgium / Belgien-
Jump to: